80 ans de Catalana, un fauteuil historique

En 2022, nous célébrons le 80e anniversaire du fauteuil Catalana, un design iconique de Germán Rodríguez Arias, réédité depuis 2017 par Mobles 114 dans la collection Classics. 

Le fauteuil Catalana est le résultat de l’amitié émotionnelle qui s’est nouée entre l’écrivain Pablo Neruda et l’architecte catalan Germán Rodríguez Arias, pendant les années que ce dernier a passées au Chili. Rodríguez Arias membre fondateur du groupe d’architectes et de techniciens qui formaient le GATCPAC

Au milieu d’une atmosphère d’exil et de changement, et après avoir collaboré avec plusieurs architectes chiliens et signé des projets sous leurs noms, Rodríguez Arias a concentré son activité sur le design d’intérieur et de mobilier. L’un de ses projets les plus remarquables de cette période est la décoration intérieure du Café Miraflores, un lieu de rencontre pour les intellectuels espagnols à Santiago du Chili. Après le succès de ce projet, Rodríguez Arias fonde, avec Cristián Aguadé et Claudi Tarragó, l’entreprise Muebles Sur, qui deviendra l’une des plus importantes fabriques de meubles du Chili.

Photo: Diaz Wichmann

La relation avec Pablo Neruda est née à cette époque, car il fréquentait le Café Miraflores. Le style méditerranéen du local a séduit le poète, qui a commandé à Rodríguez Arias des interventions dans trois de ses maisons dans son pays natal, ainsi que des meubles originaux pour accompagner leurs espaces. Plus précisément, le fauteuil Catalana se trouvait dans la maison que Pablo Neruda avait à Isla Negra, qui a également été agrandie par Rodríguez Arias. 

Le Catalana a été conçu comme un fauteuil ayant beaucoup de personnalité et fortement lié à la tradition locale. Son curieux design à six pieds s’inspire des chaises en bois de pin tourné et en paille typiques de la côte méditerranéenne.

Plan et élévation de la chaise conçue par Germán Rodriguez Arias pour Muebles Sur, en bois de pin et de totora, avec le siège en boga, dans le style catalan. Photo: Museu del Disseny.

Ce siège unique repose sur quatre pieds principaux et deux pieds arrière, eux-mêmes dotés de petits contreforts qui lui confèrent une plus grande stabilité et permettent à son haut dossier de s’incliner. 

Il s’agit d’une chaise présente dans l’imaginaire méditerranéen depuis sa création et qui a fait partie de la maison de personnalités telles que Salvador Dalí, qui en disposait pour son plaisir et celui de ses invités dans sa maison de Cadaqués. 

Photo: Joan Vehí

Catalana est un meuble d’une grande puissance émotive et d’une saveur locale, loin du style plus conservateur et rationaliste de l’époque ; un siège aux formes accueillantes et doté d’une forte sensation organique qui projette une image sereine mais totalement contemporaine, même 80 ans après sa conception.

Photo: Meritxell Arjalaguer

La collection Classics de Mobles 114 prône le retour de meubles emblématiques en n’oubliant pas leurs propriétés et leurs caractéristiques formelles, et en respectant toujours au maximum le design original dans les rééditions.

Avec la série Classics, nous essayons également de rendre un hommage bien mérité à tous ces designers dont les œuvres ont contribué à améliorer la qualité de vie de notre société grâce à leurs créations et qui sont considérées aujourd’hui comme des pièces de culte et font partie d’expositions et de musées.

summer 2022, curro claret x mobles 114

Les vacances d’été s’approchent et, comme chaque mois de juillet, Mobles114 invite un artiste, un designer ou un photographe pour la confection d’une carte de vœux. Afin de faire une petite pause dans une année pleine de défis, cet été, personne de mieux que le designer et activiste Curro Claret pour signer cette carte postale.

Le designer industriel de Barcelone a fait du design un outil pour générer une société plus égalitaire, plus diverse et plus inclusive. Après avoir étudié design industriel à l’École Supérieure de Design et d’Ingénierie Elisava de Barcelone et à la Central St. Martins de Londres, et après avoir travaillé pendant plusieurs années dans le secteur du design, Curro a décidé en 1998 de réorienter sa carrière professionnelle et de découvrir de nouvelles façons de conceptualiser le design afin de transformer la société.

Au fil du temps, les projets de Curro Claret ont réévalué les matériaux, les processus et les technologies, afin de répondre aux barrières sociales, économiques et environnementales qui nous entourent. Citons, par exemple, la pièce T300, un support métallique qui permet de transformer des matériaux récupérés de meubles fonctionnels tels qu’un tabouret, un banc ou une table, ou sinon la conception de tentes Camper, en collaboration avec diverses fondations, dédiées à aider les SDF.

Faisant toujours appel à la créativité dans le cadre d’une approche honnête et durable, le travail de Curro Claret démythifie la figure du designer élitiste, en se plaçant du côté des plus vulnérables et en revenant à l’idée que le design est un moyen pour améliorer la vie des personnes.

Actuellement, Curro combine son travail de designer avec l’enseignement, où il analyse, avec les nouvelles générations de designers, comment cette figure peut être le vecteur de la réduction des déchets, de la durabilité et du développement d’un support adéquat pour les objets du futur.

Photos: Curro Claret

Inspired in Barcelona: A gathering place

 

Le 7 juin, la semaine du design de Milan a commencé par une série d’événements répartis dans toute la ville. En plus d’être présent avec un stand au salon, Mobles 114 a aussi participé au Fuorisalone à travers le projet « Inspired in Barcelona: A gathering place », une exposition promue par le Barcelona Centre de Disseny (BCD).

 

La plateforme Inspired in Barcelona vise à mettre en valeur les propositions de création et de design produites à Barcelone et à leur donner une projection internationale en réunissant une grande variété de marques et de professionnels du secteur ainsi que d’autres projets émergents dans le but d’élargir le potentiel des industries locales consacrées au design. À cette occasion, l’initiative “Inspired in Barcelona: A gathering place » était représentée par plus de 100 dessins provenant de 39 entreprises et de plus de 60 créateurs, et inspirée par la culture barcelonaise qui existe autour du bar et de sa tradition culinaire. 

 

L’exposition, organisée en deux grands espaces, l’un axé sur le secteur contract pour les bars et l’autre sur le food design, a compté sur la participation de Mobles 114 dans l’espace dédié au design d’intérieur et de produit. On y trouvait la table et les chaises Tube, conçues par Eugeni Quitllet, le tabouret pivotant Gimlet de Jorge Pensi et le tabouret Nuta, une conception de Lluís Pau idéale pour le secteur de l’hôtellerie, tous exposés suivant un récit articulé autour de huit concepts liés à la personnalité des espaces et du mobilier. 

 

 

 

Salone del Mobile Milano 2022

 

Du 7 au 12 juin, Mobles114 a participé à la 60ème édition du Salon du Meuble de Milan.

Le stand a été conçu par l’architecte Stefano Colli en blanc, avec le sol en briques crues de style traditionnel qui lui conférait une apparence méditerranéenne, qui évoquait nos racines. Ce modèle a été complété par deux appliques Junco, une création originale de J.A. Coderch, grâce à la collaboration de l’éditeur Tunds.

 

 

 

 

 

 

 

Parmi la sélection de produits que nous avons présentée, il y avait les suivantes nouveautés : la chaise Gràcia Giratoria, la nouvelle collection de tabourets Nuta Colors, le fauteuil Danesa, dans sa version la plus domestique et confortable, et les derniers accessoires qui élargissent les possibilités de configuration de TRIA Shelving System.

 

Le système d’étagères TRIA est l’un de nos produits les plus iconiques ; il offre d’innombrables possibilités de personnalisation en fonction des exigences de l’espace et de ses usagers. Les derniers ajouts à ce système comprennent quatre nouveaux accessoires qui s’adaptent à son style atemporel et à son caractère fonctionnel : une armoire vitrine, un système d’éclairage LED, une table de 90×120 cm avec pieds et la possibilité d’ajouter des panneaux arrière.

 

 

Cette année, à la foire de Milan, nous avons présenté le projet « Touchstone », une collaboration entre Mobles114 et The Glass Apprentice , inspirée par la nouvelle vitrine de TRIA. Cette collection est née sous le principe qu’il fallait trouver une relation entre les portes en verre et les vases, réalisés avec le même matériau par ces artistes du verre soufflé.

 

Tant le Salone del Mobile 2022 que le Fuorisalone 2022, ont proposé un vaste programme d’événements, d’installations et de lancements orientés vers la créativité et l’innovation. De plus, dans le cadre du Fuorisalone, Mobles114 a également participé à côté d’autres marques et d’autres éditeurs nationaux à l’installation « Inspired in Barcelona : A Gathering Place », promue par le Barcelona Centro de Diseño (BCD) et organisée par le designer Martín Azúa.

 

Photos : Marcela Grassi

 

 

Touchstone by The Glass Apprentice

Le mercredi 22 juin, dans le cadre de la Barcelona Design Week, Mobles 114 ouvre les portes de son show-room pour présenter « Touchstone », une collaboration avec le dessinateur de verre soufflé Pròsper Riba Vilardell, fondateur du projet ‘The Glass Apprentice’. 

 

C’est la troisième fois que Mobles 114 invite un dessinateur à explorer la composante artisanale dans le domaine de la conception d’objets à partir de l’étagère Tria. Cette année, l’éditeur a choisi de collaborer avec  » The Glass Apprentice  » pour la création de  » Touchstone « , une collection de pièces en verre pour présenter les nouveautés de Tria. 

 

 

 

Parmi les nouveautés présentées cette année à la Foire de Milan par Mobles 114, la vitrine à portes coulissantes transparentes vient s’ajouter à la famille des configurations disponibles pour le TRIA Shelving System. « Touchstone », de The Glass Apprentice, est né de la prémisse de trouver une relation entre les portes en verre de la vitrine et les vases en verre. Parmi la palette de couleurs dans laquelle le TRIA Shelving System est disponible, le designer a choisi les tons orange et vert. 

 

Pour son processus, Pròsper Riba Vilardell s’est concentré sur une proposition sans moule et a incorporé la composante du hasard dans le processus d’exécution. Partant d’une boule bicolore transparente à laquelle on ajoute la couleur orange ou verte, la pièce est portée à la limite de l’élasticité pendant le processus de cuisson et déformée par le seul effet de la gravité.

 

Ce type de production artisanale signifie que chaque pièce est différente et donc unique, ce qui renforce l’essence et la valeur de la production artisanale. Le résultat est une collection de pièces qui fusionnent les influences artisanales du verre avec le caractère intemporel et fonctionnel qui est représentatif de Mobles 114.

 

« Touchstone » sera exposé dans le show-room de Mobles 114 dans le cadre des événements organisés pendant la semaine du design OFF de Barcelone. Nous vous invitons à découvrir la collection le 22 juin dans une atmosphère détendue tout en dégustant des croquettes et des bières. 

 

Nous vous invitons à découvrir le résultat surprenant de cette collaboration !

 

Fecha y hora: 22 de junio de 18 h a 21 h

Lugar: Mobles 114 (Julián Romea, 16 bajos 2)

Inscripción: gratuito con acceso libre

 

Nous revenons au Salone del Mobile

 

À l’occasion de la semaine du design de Milan, Mobles 114 revient une fois de plus dans la ville italienne pour présenter ses dernières nouveautés.

 

 

Le 60e anniversaire du Salone del Mobile aura lieu du 7 au 12 juin au centre d’exposition Fiera Milano Rho, où Mobles 114 exposera les dernières nouveautés du catalogue de la marque. Nous vous invitons à nous rendre visite dans le Hall 10 D 05!

 

 

En outre, dans le cadre de FuoriSalone, Mobles 114 participe avec d’autres marques et éditeurs nationaux à l’installation “Inspired in Barcelona: A Gathering Place”, promue par le Barcelona Centre de Disseny (BCD) et organisée par le dessinateur Martín Azúa.

Casa Les Punxes x Cloudworks, un nouvel espace de coworking au cœur de Barcelone

 

Au numéro 420 de l’avenue Diagonale, juste entre les rues Roselló et Bruc, se dresse l’imposante Casa de les Punxes, l’un des monuments les plus emblématiques et uniques du modernisme barcelonais. Récemment adapté par Cloudworks en espace de coworking, nous sommes entrés à l’intérieur pour découvrir un café-restaurant élégant, éclectique et accueillant, prêt à accueillir tout passant à la recherche d’un lieu dynamique et inclusif pour déguster un délicieux café.

 

 

Située à la frontière entre le quartier dynamique et animé de Gracia et l’Eixample magnifiquement structuré, la Casa Terradas a été construite en 1905 sous la forme d’un château médiéval dans le but de donner un aspect gothique à l’œuvre de l’architecte moderniste Puig i Cadafalch. C’est précisément ce qui caractérise le plus la Casa de les Punxes : l’éternelle dichotomie entre le neuf et l’ancien, le contemporain et le classique, le basique et le raffiné.

 

Le projet Cloudworks est divisé en trois espaces bien définis afin de pouvoir combiner travail et détente. Le hall d’entrée, où des pièces de Mobles114 ont été incorporées, est situé au niveau de la rue et reste ouvert au public ; tout le monde est invité à prendre un café ou à déguster un menu savoureux.

 

 

 

La décoration moderniste, typique des origines du bâtiment, s’accorde parfaitement avec l’inspiration industrielle de la chaise Tube, conçue par Eugeni Quitllet, avec ses formes arrondies, résistantes et adaptables, qui nous ramène à la Barcelone du début du siècle, et avec le tabouret Nuta Colors, conçu par Lluís Pau, caractérisé par le rationalisme et le minimalisme typiques du Bauhaus, dont l’intemporalité et la finition orfèvre renforcent la vision holistique du hall. D’autre part, le portemanteau Forc, conçu par Lagranja Design, nous ravit par son design convivial et la clarté de ses formes douces. Sculpté en bois de hêtre pratique et fonctionnel, ce portemanteau stylisé s’inscrit parfaitement dans la fusion entre classique et contemporain.

 

 

 

L’espace de coworking est situé au premier étage, juste au-dessus du hall d’entrée, dans l’espace appelé « bureau », qui se compose de 74 espaces de travail confortables et agréables. Toutefois, pour profiter du cadre le plus spectaculaire de ce bâtiment emblématique, il faut monter un peu plus haut sur le toit. Au sommet, tout est vu sous un angle différent, à l’abri des fameux six punxes (flèches) qui donnent son nom à la Casa Terradas. Le Cloud est un espace de détente et de contemplation avec cinq salles de réunion lumineuses et un espace cantine où vous pouvez manger et converser. Le mobilier de la terrasse est entièrement réalisé à partir de la collection Tube. En plus des chaises, Eugeni Quitllet nous surprend avec la table d’appoint Tube, parfaite pour l’intérieur et l’extérieur grâce à sa construction en aluminium. Assis au sommet de la Casa de les Punxes et avec Barcelone à vos pieds, chaque lundi matin aura un effet extrêmement agréable.

Des photos: Meritxell Arjalaguer

 

Un portrait de l’illustrateur Pol Montserrat à travers sa collaboration avec Mobles 114

Du premier coup de pinceau à la publication de l’illustration terminée, Pol Montserrat travaille dans le cadre d’un processus intentionnellement expérimental et, à chaque commande, il façonne des images fluides et des silhouettes familières à l’aide d’encre de Chine ou de gouache. Depuis son atelier de Barcelone, cet artiste, dont les œuvres accompagnent les catalogues de Mobles 114 depuis plusieurs éditions, illustre des scènes ordinaires chargées de minimalisme et de beauté.

 

 

 

 

 

De cette première collaboration est né un lien qui, une fois de plus, est devenu une série d’illustrations pour le catalogue Classics. Le fauteuil Catalana, la table Jujol, la lampe Fil et le cendrier Copenhagen y sont remplis de couleurs grâce aux traits fluides et conceptuels de l’artiste ; des images diluées et rapprochées qui invitent le spectateur à s’approprier les motifs.

 

PEY Table System

 

La dernière collaboration entre Pol et Mobles 114 a consisté en une animation pour l’ouverture du vidéo de la collection de tables PEY. Pol y transforme une scène neutre en une maison accueillante grâce à ses coups de pinceau caractéristiques. L’illustrateur participe également à la vidéo pour illustrer certaines des fonctionnalités de l’ensemble de bureaux pour les espaces de travail ou les bureaux à domicile.

 

Quelques coups de pinceau rapides de Pol Montserrat suffisent à nous rapprocher de façon onirique de l’honnêteté et de la simplicité que Mobles 114 cherche également à apporter à chacune de ses créations.

 

 

 

 

Vidéo: Marc Mitjà et Laura Galofré

Illustrations: Pol Montserrat

« Nou » Mas Vell, un restaurant éclectique où l’ancien rencontre le nouveau

Plus qu’un restaurant classique servant une cuisine catalane traditionnelle, “Nou” Mas Vell est un lieu qui respire la créativité et où il se passe beaucoup de choses en permanence. Puisqu’il dispose également d’une brasserie, d’un pub, d’un espace de coworking et d’une place pour l’organisation d’événements, les personnes à l’origine du projet disent qu’elles le considèrent comme un mode de vie. Non seulement ils brassent leur propre bière, mais cette pratique est liée à la création d’idées et à l’énergie créatrice.

Ce merveilleux bâtiment situé à Masnou (Barcelone), dans une ancienne ferme du XIVe siècle avec vue mer, a ensuite été intégré au complexe du Casino par l’architecte moderniste Bonaventura Bassegoda dans les premières années du XXe siècle. Le bâtiment a été restauré en préservant l’impressionnante façade et d’autres éléments emblématiques du style gothique, qui a un certain air méditerranéen en raison de sa proximité avec la côte.

 

Le projet en course de l’architecte Stefano Colli a intégré des meubles de Mobles114 à l’intérieur et dans la cour. La chaise et la table Tube, conçues par Eugeni Quitllet, ont un style distinctif qui évoque le passé industriel de Barcelone et s’intègre parfaitement à l’espace extérieur, tandis que le métal du tabouret Nuta et de la table Oxi Bistrot rappelle les surfaces des cuves de brasserie à l’intérieur du restaurant. Colli a également intégré la collection composée des chaises et de la table Gràcia wood dans les espaces de coworking.

 

 

L’identité graphique de « Nou » Mas Vell a été conçue par Ingrid Picanyol Studio en parallèle et en complémentarité avec le projet de Stefano Colli. Ces interventions sont comprises comme un hommage à l’héritage du Mas Vell qui respecte l’environnement architectural d’origine, sauve des éléments du passé et en ajoute d’autres qui n’auraient pu faire partie en ce temps-là, mais qui ne peuvent plus être tracés, dans une tentative de maintenir vivante l’histoire de ce site.

 

Des photos: Leo Garcia Méndez

André Ricard, le design invisible

 

Mobles114 coproduit le documentaire « André Ricard, el diseño invisible », réalisé par le cinéaste Poldo Pomés, sur un scénario du journaliste Xavier Mas de Xaxàs. Dans ce film de 56 minutes, la vie et le travail de l’un des premiers concepteurs de produits catalans sont décrits et examinés. Un pionnier qui, avec humilité, a travaillé à la mise au point de produits destinés à rendre notre vie plus facile et plus agréable.

 

André Ricard (Barcelone, 1929) est considéré, avec Miguel Milà, comme l’un des pères du design catalan. Dès son plus jeune âge, il a ressenti le besoin d’analyser la forme et la fonction des objets qui l’entouraient. C’est cet intérêt précoce pour le design qui l’a amené à étudier à l’Académie de Warnia Zaraszescka, une artiste polonaise qui lui a transmis les enseignements du Bauhaus, à visiter le Royaume-Uni au moment où s’y déroulait le Festival of Britain et à admirer le travail de Raymond Loewy.

 

Avec le design comme étendard, Ricard s’est efforcé de faire connaître une profession qui était totalement inconnue en Espagne dans les années 50. Il l’a également fait en établissant des liens entre les designers nationaux et leurs homologues européens et nord-américains, ainsi qu’en participant activement à l’ADI-FAD (Association pour le design industriel) jusqu’à ce qu’elle devienne l’organisation que nous connaissons aujourd’hui.

 

La beauté esthétique comme conséquence de la fonctionnalité

 

Depuis le début de sa collaboration avec l’entreprise de parfumerie Puig, où il a conçu l’emballage de leurs parfums, André Ricard a conçu certains des dessins les plus récurrents de la vie quotidienne espagnole, des bouteilles de détergent Norit aux pinces Orion, en passant par les emblématiques cendriers Copenhaguen 1966 ou les pinces  Tong 1964, tous deux réédités par Mobles114 et appartenant à la “Classic Collection”.

 

A travers « André Ricard, el diseño invisible » et moyennant ses propres mots et ceux de ses proches tels que clients, amis, anciens élèves et collaborateurs, nous découvrons sa façon de travailler et de concevoir le design. Tout au long de ce documentaire, Ricard conçoit lui-même un récipient pour servir et manger des olives dans lequel les noyaux sont cachés. « Dans tout problème de conception, il faut immédiatement se mettre à la place de l’utilisateur », rappelle Ricard, qui précise que sa vocation a été, est et sera toujours de rendre nos vies plus faciles et plus belles.

 

 

BodeGon – Une brasserie incontournable à Bordeaux

Dans le quartier de la Victoire, au cœur de la capitale mondiale du vin, se trouve BodeGon, un bistrot moderne avec une grande terrasse qui est le théâtre de nombreuses scènes urbaines dans une ville où converge un style éminemment classique, mais où il y a aussi un grand sens de la modernité et de la fraîcheur. 

Mobles114 a collaboré avec Benayoun Architectes en fournissant le mobilier extérieur de la série Tube pour cette brasserie. Le principe était de contribuer à créer un espace agréable et détendu, spécialement conçu pour encourager les rassemblements sociaux et créer une atmosphère informelle. 

Situé au cœur de la place de la Victoire, face à la triomphale Porte d’Aquitaine, BodeGon se distingue par son dynamisme et son animation dans un espace éminemment urbain, fréquenté par les piétons et où se côtoient cyclistes et étudiants.

Le point surprenant du projet est l’incorporation d’un élément visuellement intéressant qui contraste avec l’architecture classique et la confronte, un fait qui rappelle le style haussmannien typiquement parisien.

Les pièces de la série Tube, conçues par Eugeni Quitllet, sont parfaitement adaptées à la terrasse de cette brasserie emblématique grâce à leur adaptabilité à différents environnements extérieurs et même intérieurs. En outre, ils constituent une solution parfaite pour le secteur de l’hôtellerie. Grâce à la combinaison de l’aluminium et du polypropylène qui compose le siège, la série Tube est légère, résistante, empilable et facile à entretenir.

L’élément le plus caractéristique de son design et sur lequel se concentre toute l’attention est le tube continu en aluminium, qui lui confère un grand dynamisme et un attrait visuel sans nuire à son aspect léger. La table Tube, qui est montée sur trois pieds qui lui permettent d’être facilement repliée, conserve également l’essence de ses lignes droites et donne une impression de continuité au projet.

La photographie: Meritxell Arjalaguer

Distributeur du produit: Agora Mobilier

Le studio d’Isern Serra et de Valeria Vasi à Barcelone

Le duo formé par le décorateur d’intérieur Isern Serra et l’artiste Valeria Vasi a fait confiance à Mobles114 pour créer leur maison à Barcelone, un espace serein où règnent minimalisme et caractère méditerranéen.

Située dans un ancien immeuble de bureaux des années 1950 dans le quartier du Clot à Barcelone, la maison de 120 m2 de ce couple de créatifs est en même temps le studio de Valeria Vasi. Une atmosphère détendue et décontractée règne dans toutes ses pièces, car la maison a été conçue comme un espace ouvert baigné de lumière où l’on peut vivre, créer et s’amuser en compagnie.

Le couple avait la ferme intention de créer un espace ouvert qui faciliterait la communication et favoriserait l’aspect social. C’est pourquoi ils ont décidé d’opter pour de grands espaces où la cuisine, la salle à manger et le salon fusionnent en une seule pièce orientée vers les grandes fenêtres, recevant ainsi toute la lumière du soleil de midi.

Avec des lignes claires et une lumière naturelle abondante, la cuisine est composée d’un grand îlot central recouvert de frêne où se trouvent l’évier et la plaque de cuisson. De plus, l’extracteur est intégré à la plaque à induction, omettant la hotte aspirante et favorisant ainsi la continuité entre la cuisine, la salle à manger et le salon. 

Cet îlot acquiert un grand protagonisme et constitue un espace clé pour articuler la cuisine et la salle à manger. Le tabouret polyvalent Nuta de Mobles114 s’adapte parfaitement à cette configuration grâce à ses lignes simples et fonctionnelles. Ce design de Lluís Pau se distingue par ses formes légères et équilibrées, qui le rendent particulièrement adapté à l’hôtellerie dans des espaces extérieurs et intérieurs de toutes sortes, car il s’intègre parfaitement à des styles allant du classique au contemporain grâce à sa sobriété formelle. Le caractère à la fois élégant et fonctionnel du Nuta a reçu plusieurs prix de design, comme le Delta ADI-FAD 1990 Delta Award Selection.

En outre, Nuta est un design léger, stable et durable qui est disponible en plusieurs hauteurs, finitions et couleurs, ce qui permet de l’adapter encore plus facilement à l’utilisation et aux caractéristiques de n’importe quel environnement.

Dans la maison d’Isern Serra et Valeria Vasi, le tabouret Nuta de Lluís Pau pour Mobles114 s’intègre exceptionnellement bien dans un espace chaleureux et minimaliste, mais avec des éléments qui apportent une touche personnelle, comme des œuvres de l’artiste elle-même, des peintures de sa grand-mère et des objets acquis par le couple lors de différents voyages qu’ils ont effectués ensemble.

La photographie: Salva López

DANESA, un choix sûr, une pièce essentielle

Comme son nom l’indique, le fauteuil Danesa de Mobles114 est une pièce des plus accueillantes, inspirée par l’élégance et la simplicité du design typiquement scandinave.

Créé par les dessinateurs industriels JM Massana et JM Tremoleda, Danesa est un siège très confortable, aux lignes pures mais généreuses, qui invite à la lecture ou à une conversation détendue.

Réalisé avec des matériaux résistants et de haute qualité, il s’agit d’une pièce infaillible qui s’adapte à tout environnement, aussi bien dans les espaces publics (hôtels, restaurants, salles d’exposition…) que dans la sphère domestique ou dans des pièces plus privées.

Un design amélioré

Son design démontre une fois de plus le précepte classique selon lequel c’est la fonction qui détermine la forme, puisque Danesa dispose d’un dossier en deux parties clairement différenciées et d’un coussin sur le dossier pour plus de confort, réglable grâce à un ingénieux système d’aimants qui permet de modifier la hauteur pour une meilleure adaptation. Ce détail permet au large dossier et au coussin de s’adapter à toutes les positions assises et d’offrir ainsi un plus grand confort, même pendant de longues périodes. 

La structure du fauteuil est réalisée en bois massif de chêne verni, un matériau noble et chaud qui se marie parfaitement avec le revêtement textile de la marque danoise Gabriel, disponible dans une large gamme de tons riches, chauds et neutres.

Le fauteuil Danesa est une pièce très polyvalente au design intemporel et élégant, avec des réminiscences claires du style nordique moderne, qui s’intègre facilement aux environnements contemporains ; il apporte une note chaude et élégante tout en vous invitant à profiter de son grand confort grâce à son système de dossier.

La photographie: Meritxell Arjalaguer

Bonne année 2022

Et c’est tout ! Cette année intense touche à son terme et nous célébrons 2022 avec cette délicate abstraction créée par Júlia Esqué pour Mobles114.

L’œuvre de cette dessinatrice barcelonaise est tout autre que facile à définir ; toujours suggestive et captivante. Dans sa pratique, elle fait toujours preuve d’une passion pour tous les matériaux et solutions disponibles à explorer.

Elle évolue toujours entre la sphère conceptuelle et l’aspect plus fonctionnel du design. De plus, son travail comprend un large éventail de domaines de recherche, de l’ergonomie aux textures, comme elle le démontre dans certaines de ses créations de mobilier.

Depuis son studio de Barcelone, la dessinatrice s’intéresse à la relation entre les objets et leurs utilisateurs finaux : nous, les gens. D’autre part, dans ses derniers travaux elle s’est consacrée à l’étude de la couleur et à l’expérimentation de l’impression.

C’est simplement cela, cette capacité à suivre le cours, à être ouverts à toute sorte de projet passionnant que l’avenir peut apporter, qui nous rend si optimistes pour l’année à venir.

De la part de Mobles114, nous vous souhaitons une bonne année.

Le Pavillon de la République

Le rationalisme architectural de Sert, les tableaux émouvants de Miró et Picasso et la chaleur du mobilier de Torres Clavé ont servi de moyen de propagande politique et ont établis les bases d’un mouvement moderne qui s’est fait connaître en exil.

L’Exposition universelle de Paris n’a duré que peu de temps : elle a été ouverte le 25 mai 1937 et fermée le 25 novembre de la même année. À l’intérieur de cet espace diaphane, un calme sculptural a été présent pendant un instant face au chaos imminent qui guettait l’Europe.

Le pavillon de 1937

En automne 1936, en pleine guerre civile espagnole, le gouvernement de la Seconde République juge indispensable de participer à l’Exposition universelle de Paris, en raison de l’énorme potentiel de propagande de l’événement et afin de faire de l’Espagne un point de référence en matière d’art, d’architecture et de design.

Le 27 février 1937, sur la place du Trocadéro, au pied de la tour Eiffel, est posée la première pierre de ce qui deviendra une icône architecturale et un symbole du mouvement moderne espagnol : le Pavillon de la République, une œuvre de Josep Lluís Sert et Luis Lacasa. Le pavillon, dont le commissaire était le philosophe José Gaos, comptait deux signataires : d’une part Josep Lluís Sert, éminent disciple de Le Corbusier et fondateur du GATCPAC (Groupe d’architectes et de techniciens catalans pour le progrès de l’architecture contemporaine), et d’autre part Luis Lacasa, membre du Parti communiste et promoteur de l’Alliance des intellectuels antifascistes pour la défense de la culture.

Alors que Lacasa était en faveur d’une architecture régionaliste, Sert préférait le rationalisme. En raison des délais très courts pour la construction du pavillon, l’idée de Lacasa, basée sur une construction en brique, a été écartée au profit de la proposition de Sert, qui reposait sur une construction « sèche » utilisant des modules préfabriqués. De plus, comme si les contraintes de temps et d’investissement ne suffisaient pas, le plan de construction devait être adapté à un terrain en pente irrégulière et devait respecter les arbres existants.

Ce bâtiment de 1400 mètres carrés à plan ouvert, conçu par ses architectes comme un conteneur vide, est devenu un symbole d’innovation et de talent, accueillant les œuvres des artistes et des intellectuels les plus remarquables de cette Espagne. Les écrivains Max Aub et José Bergamín, l’affichiste et photomontagiste Josep Renau, le cinéaste Luis Buñuel, les sculpteurs Alberto Sánchez et Julio González, les peintres Hernando Viñes, Joan Miró et Pablo Picasso et l’architecte Josep Torres Clavé, avec un échantillon de son mobilier raffiné, ont donné forme, images et mots à ce qui se passait en Espagne.

Bien que, dès le premier instant, l’organisation de l’événement ait demandé la collaboration à Picasso, garantissant ainsi son succès et sa répercussion publique, c’est lui qui a finalement retardé l’inauguration. Le Guernica, considérée plus tard comme la grande icône de la peinture espagnole du XXe siècle, occupait une place clé dans le pavillon. Située sur l’un des murs de la cour, dans le plan ouvert, Sert et Lacasa avaient disposé les colonnes qui soutenaient le bâtiment de telle façon qu’aucune d’entre elles n’empêchait de voir le tableau dans son intégralité.

Dans la partie centrale de la cour se trouvait également la Fontaine de mercure, une œuvre d’Alexandre Calder, le seul artiste étranger participant au pavillon. Dans le même espace, recouvert d’une toile qui servait d’auditorium, se trouvaient plusieurs fauteuils en bois avec dossier en corde conçus en 1934 par Josep Torres Clavé et que nous produisons actuellement chez Mobles114.

Le bâtiment actuel

Pour les Jeux olympiques de 1992, le conseil municipal de Barcelone a demandé aux architectes Antoni Ubach, Miquel Espinet et Juan Miguel Hernández León de construire une réplique du pavillon. Cette construction, qui respecte le projet original, est située dans le quartier de Vall d’Hebron à Barcelone et abrite actuellement le CRAI, l’une des plus importantes bibliothèques-archives du monde sur la Seconde République, la guerre civile, l’exil, le régime franquiste et la transition espagnole.

Le fauteuil Torres Clavé

Comme un petit hommage à l’héritage de l’architecte et concepteur Josep Torres Clavé et à ce design qui nous accompagne depuis des années et fait partie de notre catalogue de Classiques, la photographe Jara Varela capture dans cette collection la beauté du fauteuil inspiré des populaires « cadirats » d’Ibiza dans différents coins du pavillon, tel qu’il devait être vu par les visiteurs en 1937.

Torres Clavé, cofondateur avec Antoni Bonet de MIDVA (Meubles et décoration pour le logement actuel), dominait la recherche du confort, ce qui est évident dans ce design qui combine la dévotion à l’artisanat avec un exercice rationnel d’ergonomie et de proportions.

La photographie: Jara Varela

Teixidors équipe ses bureaux et ses espaces polyvalents avec Stefano Colli et Mobles 114.

Après trois décennies d’histoire et un grand succès commercial dans le secteur du textile, la marque catalane est toujours attachée à l’engagement social. Plus de trente personnes présentant une diversité fonctionnelle travaillent sur les métiers à tisser manuels, produisant des pièces uniques dans un environnement qui respire le soin et l’affection pour un artisanat de qualité. Cette initiative sociale inclut le design, les matières premières naturelles et la durabilité.

Précédemment réaménagé par la coopérative d’architecture arqbag, ce bâtiment moderniste conçu en 1916 se distingue à nouveau par le travail réalisé par l’architecte et décorateur d’intérieur Stefano Colli et Mobles 114 pour l’aménagement des bureaux et des espaces polyvalents.

Colli soutient que le design et l’architecture peuvent « transformer et améliorer les petites choses, les espaces, les lieux, les personnes et leurs habitudes ». Ce fait est confirmé parfaitement dans les locaux de Teixidors à Terrassa, où ses espaces ouverts accueillent les conceptions fonctionnelles de Mobles 114.

La décoration d’intérieur est aussi, selon Colli, une autre façon de communiquer, ce qui est évident dans sa sélection de meubles pour les intérieurs de Teixidors. Les chaises Tube, avec leur esprit industriel et leurs lignes détendues, s’intègrent merveilleusement à tout environnement grâce à leur polyvalence. Avec un corps solide aux lignes pures, la table Pey est la star du bureau, où l’on trouve également le système d’étagères fonctionnel Tria qui revêt les murs. On trouve aussi dans son environnement de travail les chaises Green Eco, produites avec des matériaux 100% recyclés et 100% recyclables provenant de déchets industriels. La géométrie polygonale et la gravure en haut-relief sur le siège lui confèrent un aspect absolument original, tandis que son caractère durable s’accorde bien avec les valeurs de l’entreprise Teixidors.

Les formes modernes et l’esprit traditionnel du tabouret Luco se distinguent de même dans l’atelier. Des meubles fonctionnels se trouvent dans chaque coin, comme le portemanteau Hulot ou la poubelle Riga, qui s’intègrent bien à l’ensemble. Les formes sculpturales de la chaise Om Textil et de la table bistrot Oxi apportent un équilibre et une touche de couleur à un espace où le protagoniste est la lumière qui entre par les grandes fenêtres et où les tons de bois prédominent.

Le nouveau design intérieur de Teixidors respire la créativité grâce au mobilier original de Mobles 114, qui lui confère une identité propre dans un espace industriel où l’attention et le goût du détail contribuent à créer une atmosphère chaleureuse et agréable pour ses employés.

La photographie: Meritxell Arjalaguer

Tierra de arcillas x Mobles 114

Tierra de arcillas est un projet qui est né pour créer, à partir de l’origine du processus, des pièces et des objets en céramique.

Un projet humble qui, précisément en raison de sa simplicité, cherche une façon plus honnête de comprendre le monde, plus ancrée dans le territoire. C’est pourquoi nous participons au processus de recherche, à la quête de matériaux et à leur transformation à partir des sols originaux de la rivière Andarax à Almeria.

Le résultat est une sélection soignée de différents argiles, textures et couleurs constituant une collection unique qui nous unit de la terre à la table et à la nourriture à travers la céramique.

Connaissant ce projet, Mobles 114 a voulu rejoindre cette façon de faire et c’est pourquoi nous avons demandé à Tierra de arcillas de concevoir un vase pour vous souhaiter un bon été 2021.

Nous espérons que vous l’apprécierez.

Totem by Martín Azúa

 

En jouant avec l’immobilité statique d’un totem, le mouvement oscillant d’un culbuto et la percussion d’un mortier, Martín Azúa a conçu cet objet ‘stabile/mobile’ (mot emprunté à l’œuvre d’Alexander Calder): Tótem.

 

Après avoir travaillé pendant de nombreuses années avec Azúa, Mobles 114 savait que ce designer d’origine basque était la personne idéale pour concevoir cette pièce. Cet auteur renommé a l’étonnante capacité de transformer les matériaux qu’il utilise en objets uniques à travers lesquels les formes et la nature pénètrent les espaces qui les contiennent.

 

Tótem a été commandé dans le but d’être présenté sur l’une des étagères Tria exposées au Salone del Mobile 2019 à Milan. Il s’agit d’une édition limitée, réalisée en noyer américain.

Ce n’est pas la première fois qu’Azúa crée une pièce de ce style. Tout au long de sa carrière, le designer a fait évoluer ce même concept en créant plusieurs versions de mortiers et totems.

Il serait d’ailleurs intéressant d’enquêter davantage sur la passion de l’auteur pour ce type de sculptures, et de comprendre ce retour continu à la création de cette catégorie d’objets.

Durant le processus de création de Totem, Azúa a conçu une collection composée de trois modèles différents qui ont à la fois une fonction décorative et fonctionnelle : ils servent de mortiers pour broyer les plantes, légumes ou graines, entre autres.

Ce n’est pas la première fois qu’Azúa crée une pièce de ce style. Tout au long de sa carrière, le designer a fait évoluer ce même concept en créant plusieurs versions de mortiers et totems.

Il serait d’ailleurs intéressant d’enquêter davantage sur la passion de l’auteur pour ce type de sculptures, et de comprendre ce retour continu à la création de cette catégorie d’objets.

Durant le processus de création de Totem, Azúa a conçu une collection composée de trois modèles différents qui ont à la fois une fonction décorative et fonctionnelle : ils servent de mortiers pour broyer les plantes, légumes ou graines, entre autres.

Les œuvres du designer basque couvrent plusieurs catégories : ses créations ont été dessinées à partir de meubles, d’éclairages ou d’objets qui ont un style clairement identifiable. Une identité qui lui est propre, qui se projette à la fois dans ses produits les plus fonctionnels mais aussi des objets plus abstraits, pleins de poésie, et non sans un sens de l’humour raffiné.

Depuis 2007, son projet « Basic House » fait partie de la collection permanente du MOMA à New York. De plus, il expose certaines de ses œuvres au sein de la collection du Musée du Design de Barcelone et dans différentes expositions publiques et privées.

 

Martín Azúa a été reconnu pour son travail en remportant le « Premio Ciudad de Barcelona 2000 » (Prix de la Ville de Barcelone) le Prix Delta de Plata 2007, le Prix FAD Architecture/Ephimeros 2008, le Prix Design Plus 2009, le Prix Interiorismo Plus 2009, le Prix AD Best Designer of the Year 2010, le Prix Delta de Plata 2011 / ou encore le Prix du meilleur parcours national du magazine Interiores 2015.