André Ricard, le design invisible

 

Mobles114 coproduit le documentaire « André Ricard, el diseño invisible », réalisé par le cinéaste Poldo Pomés, sur un scénario du journaliste Xavier Mas de Xaxàs. Dans ce film de 56 minutes, la vie et le travail de l’un des premiers concepteurs de produits catalans sont décrits et examinés. Un pionnier qui, avec humilité, a travaillé à la mise au point de produits destinés à rendre notre vie plus facile et plus agréable.

 

André Ricard (Barcelone, 1929) est considéré, avec Miguel Milà, comme l’un des pères du design catalan. Dès son plus jeune âge, il a ressenti le besoin d’analyser la forme et la fonction des objets qui l’entouraient. C’est cet intérêt précoce pour le design qui l’a amené à étudier à l’Académie de Warnia Zaraszescka, une artiste polonaise qui lui a transmis les enseignements du Bauhaus, à visiter le Royaume-Uni au moment où s’y déroulait le Festival of Britain et à admirer le travail de Raymond Loewy.

 

Avec le design comme étendard, Ricard s’est efforcé de faire connaître une profession qui était totalement inconnue en Espagne dans les années 50. Il l’a également fait en établissant des liens entre les designers nationaux et leurs homologues européens et nord-américains, ainsi qu’en participant activement à l’ADI-FAD (Association pour le design industriel) jusqu’à ce qu’elle devienne l’organisation que nous connaissons aujourd’hui.

 

La beauté esthétique comme conséquence de la fonctionnalité

 

Depuis le début de sa collaboration avec l’entreprise de parfumerie Puig, où il a conçu l’emballage de leurs parfums, André Ricard a conçu certains des dessins les plus récurrents de la vie quotidienne espagnole, des bouteilles de détergent Norit aux pinces Orion, en passant par les emblématiques cendriers Copenhaguen 1966 ou les pinces  Tong 1964, tous deux réédités par Mobles114 et appartenant à la “Classic Collection”.

 

A travers « André Ricard, el diseño invisible » et moyennant ses propres mots et ceux de ses proches tels que clients, amis, anciens élèves et collaborateurs, nous découvrons sa façon de travailler et de concevoir le design. Tout au long de ce documentaire, Ricard conçoit lui-même un récipient pour servir et manger des olives dans lequel les noyaux sont cachés. « Dans tout problème de conception, il faut immédiatement se mettre à la place de l’utilisateur », rappelle Ricard, qui précise que sa vocation a été, est et sera toujours de rendre nos vies plus faciles et plus belles.

 

 

Nous revenons au Salone del Mobile

  À l’occasion de la semaine du design de Milan, Mobles 114 revient une fois de plus dans la ville …

Casa Les Punxes x Cloudworks, un nouvel espace de coworking au cœur de Barcelone

  Au numéro 420 de l’avenue Diagonale, juste entre les rues Roselló et Bruc, se dresse l’imposante Casa de les …

Un portrait de l’illustrateur Pol Montserrat à travers sa collaboration avec Mobles 114

Du premier coup de pinceau à la publication de l’illustration terminée, Pol Montserrat travaille dans le cadre d’un processus intentionnellement …