La bicyclette de Marcel Breuer – La chaise d’Eugeni Quitllet

Eugeni Quitllet, un créateur infatigable, exploite tous les moyens à sa disposition ainsi que sa brillante capacité d’association pour trouver l’inspiration. Les éléments tels que Marcel Breuer, Oscar Schlemmer, Pablo Picasso et « La Belle et la Bête » ont inspiré sa création de la chaise Tube, une chaise en tube d’acier avec un masque dissimulé sous l’assise.

Marcel Breuer a conçu la chaise Wassili, l’une des premières chaises fabriquées en tube d’acier, en s’inspirant d’une bicyclette, elle-même également conçue en tube.

La solidité nécessaire pour supporter une personne assise sur un vélo pouvait être assimilée à la robustesse requise pour une chaise. C’est un excellent exemple de la manière dont on peut concevoir des designs en réfléchissant à des objets qui, à première vue, semblent sans rapport avec le produit final souhaité. Parmi les références iconographiques les plus évocatrices de la chaise Wassili figurent les images de Marcel Breuer assis dessus.

L’autre référence est celle d’une femme avec un masque assise sur la chaise. Cette photo a été prise par une étudiante de la Bauhaus et met en scène une femme portant un masque de théâtre conçu par le célèbre professeur de la Bauhaus, Oscar Schlemmer, connu pour son œuvre « Triadisches Ballett ».


Voici deux des références qui font partie de l’inspiration utilisée par Quitllet : les chaises et les masques de la Bauhaus. L’autre source d’inspiration est liée à Pablo Picasso. Il est bien connu que la figure du taureau ou du minotaure apparaît souvent dans l’œuvre de Picasso, que ce soit dans ses sculptures, ses dessins ou ses peintures. On remarque également sa préférence pour les masques africains, dont il possédait une collection. De plus, le peintre s’est lui-même représenté à plusieurs reprises avec des masques.

Comme mentionné précédemment, la représentation du taureau et du minotaure est récurrente chez Picasso. Parmi les œuvres de cet artiste, nous souhaitons mettre en lumière « Tête de taureau », une sculpture conçue à partir de pièces de vélo : avec un siège en cuir pour la tête et les cornes réalisées à partir du guidon en tube.

Inévitablement, la figure du minotaure nous rappelle « La Belle et la Bête », présente non seulement dans le dessin de la Suite Volard, mais également dans les nombreuses occasions où Picasso l’a représentée tout au long de sa carrière.


Quitllet est capable de relier toutes ces références avec la chaise TUBE. Le siège de cette chaise présente un masque dessiné en dessous, qui est associé au masque de Schlemmer et à la chaise de Breuer. Le cadre en tube d’acier et le vélo de Breuer sont liés à la sculpture de vélo de Picasso, « Tête de taureau ». Et l’histoire de « La Belle et la Bête » liée au minotaure de Picasso façonne le récit de Quitllet sur la chaise. Le designer explique qu’il souhaite rendre hommage à la poésie et à l’industrie. Il décrit la forme féminine de la chaise en contraste avec la solidité industrielle du cadre en tube.

Interviews pour le 50e anniversaire

Isabel Roig Directrice Exécutive du BcD Comment définirais-tu ta collaboration avec Mobles 114 au cours de ces 50 dernières années …

Interviews pour le 50e anniversaire

Javier Marset Éditeur Quelles sont les valeurs les plus caractéristiques de Mobles 114 ? Maison d’édition reconnaissable, austérité formelle, caractère …

Interviews pour le 50e anniversaire

Albert Folch Designer et Directeur Créatif Comment définirais-tu ta collaboration avec Mobles 114 ? J’ai eu le sentiment d’être privilégié …